Commentaire de Dafrey
sur Calimerkozy, victime volontaire et consentante


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Dafrey (---.---.119.77) 26 septembre 2006 00:36

« A-t-il un programme ? On peut en douter, tant ses promesses à diverses corporations se croisent et s’ajoutent comme si une manne financière allait tomber sur la France pour tout permettre. »

C’est amusant, c’est la description typique de la politique de gauche. tss tss, Sarko copiant la gauche pour se faire élire, ça, c’est vraiment de la science-fiction ! Qui, d’ailleurs, pourrait être élu en prenant exemple sur la gauche ?

Non, la « méthode Sarko », c’est tout simplement de dire au peuple ce qu’il a envie d’entendre, en utilisant les mots que les gens utilisent eux-mêmes depuis des années. « Racaille », « justice qui laisse sortir les délinquants fraîchement arrêtés » ? Ce sont des lieux communs, des conversation de bistrot entendues depuis 20 ans. Il n’y a que les autistes de gauche qui s’en offusquent, et encore, simplement parce que ça ne cadre avec leur petite idéologie qui prime sur le bon sens. Pour le reste, tout le monde est content, et Sarko sera probablement élu là dessus.

Avouons que c’est tout de même plus efficace que l’approche de gauche qui veut imposer au « peuple » ce qui est « bon pour lui », et lui faire jouer un rôle dans son petit théâtre imaginaire (celui des « pauvres à révolter contre le système »). Car lorsque le peuple se met à exiger des choses qui ne cadrent plus avec la vision idéologique de gauche (une police forte, une justice qui fasse son boulot, des mineurs délinquants punis, des magasins ouverts le dimanche...), la gauche perd les pédales, s’enferme dans son autisme idéologique, ne sait plus quoi dire. Et d’autres en profitent ;)


Voir ce commentaire dans son contexte