Commentaire de Philippe Vassé
sur Frégates de Taiwan : la liste des réceptionnaires chinois des commissions occultes légales


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Philippe Vassé Philippe Vassé 16 avril 2008 17:29

Jakback,

Deux remarques sur cette fameuse liste des Français :

1) La Justice française l’a depuis longtemps car elle lui fut donnée à l’époque par...Roland Dumas, et ausitôt classée " secret-défense", et ensevelie dans l’oubli. Donc, elle existe bien, mais personne ne veut la publier afin de sortir enfin de cette sordide histoire qui continue à pourrir les relations de la France avec plusieurs pays, et pas seulement Taiwan pour de multiples raisons trop longues à détailler ici.

2) Si les autorités judiciaires et politiques taiwanaises divulgent la liste des noms, comptes et sommes perçues par des Français, comme ils l’ont fait pour les "récipiendaires" chinois déjà, et comme leurs Juges l’ont fait en grande partie pour leurs nationaux "récipiendaires", il serait difficile d’empêcher que ces informations soient très vite partout dans les médias mondiaux, même sans mon aide sur Agoravox.

Actuellement, plusieurs médias de divers pays sont en attente de ces éléments ainsi que de tout ce qui ira avec, notamment en provenance de Suisse ou de...Londres, via des intermédiaires qui négocient les informations à la source même.

Nul doute donc sur le fait que toute information nouvelle circulera largement au niveau mondial : autant par exemple les autorités chinoises, russes, indiennes, pakistanaises, américaines, sont intéressées par les suites de ce dossier. Sans parler de l’UE avec CLEARSTREAM si cette institution était, par hasard, mouillée dans ce grand déballage.

Par contre, ce qui est difficile à estimer sont les conséquences politiques potentielles en France et ailleurs de ces révélations judiciaires qui sont aujourd’hui, logiquement, inscrites, sauf miracle pour l’heure imprévisible, dans le processus général des évènements.

Ce qui est certain, c’est que les informations originaires des enquêteurs taiwanais et publiées par les médias de Taiwan n’ont jamais été remises en question par personne, puisque la Justice suisse leur (les enquêteurs de Taipei) demande de compléter les preuves des délits à hauteur des 900 millions de dollars gelés en Suisse (intérêts inclus) et que Pékin n’a jamais non plus contesté un chiffre ou un nom.

Ce qui aujourd’hui arrangerait les intérêts financiers de l’Etat français qui, par un accord signé en avril 2006 à Paris, s’est engagé à reverser à Taiwan le restant des commissions occultes estimées !!!

En clair, donc, plus les Taiwanais récupèreront d’argent en Suisse par la voie judiciaire, moins cela coûtera aux contribuables hexagonaux au final.

Si en plus, disons-le clairement d’autres sommes illicites prises par des Français pouvaient aussi être restituées, par une voie ou une autre, cela améliorerait en baisse la somme à payer par le Trésor Public français à Taiwan en application de cet accord officiel.

Bien cordialement,

 

 

 


Voir ce commentaire dans son contexte