Commentaire de Emile Mourey
sur Ce que l'Histoire dit de Jésus


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Emile Mourey Emile Mourey 22 avril 2008 10:45

 D’abord merci à l’auteur d’avoir fait un lien sur mes articles.

 Jésus, un terme collectif pour désigner un conseil ? Soyons précis ! Je pense que pour l’évangile de Mathieu, Jésus était l’esprit de Dieu qui est descendu dans le conseil de Dieu des Esséniens, lequel Jésus y agit de même que Yahvé agit au sein du peuple d’Israël. Ce qui signifie, pour faire simple, que cet évangile pourrait être l’histoire d’un Jésus/esprit de Dieu qui agit au sein de ce conseil. C’est d’ailleurs en accord avec ce que dit l’évangile de Jean. Le logos/dabar, parole créatrice, est descendue au milieu des hommes. Relisez le texte.  

 On ne sait pas quand les évangiles ont été rédigés ?  Réponse de Mgr Thomas, évêque d’Ajaccio : « Est-il prouvé scientifiquement que les évangiles furent écrits tardivement ? Non ! » (page 9, en préface du "Christ hébreu" du professeur Claude Tresmontant, hébraïssant à la compétence reconnue et dont les travaux n’ont jamais été contestés). L’étude scientifique de ce professeur montre que ces textes ont été écrits dans la langue hébraïque plusieurs années avant la chute de Jérusalem qui eut lieu en l’an 70, c’est-à-dire au plus près de l’évènement Jésus.

 Flavius Josèphe :« Si toutefois on doit le considérer simplement comme un homme. » Témoignage confus. Josèphe rapporte des faits encore beaucoup plus troublants, par exemple : des troupes en armes qui volent sur les nuées, une vache qui fait un agneau dans le temple etc…

 Le mouvement dont le christianisme primitif est le plus proche reste le pharisianisme ? Ce n’est pas l’avis de Mathieu : Malheur à vous, scribes et Pharisiens (Mt 23, 23). Ni du professeur Dupont-Sommer : « Les nouveaux textes révèlent que l’Église chrétienne primitive s’enracine, à un degré que nul n’aurait pu soupçonner, dans la secte juive essénienne. » En fait, la grande différence est que les Pharisiens étaient à Jérusalem et que les Esséniens ne l’étaient pas ou pas encore.

 L’essénisme, ordre monastique ? Le règlement de la guerre des documents de Qumrân montre assez clairement qu’il s’agit d’un judaïsme messianique qui, au jour désigné, avait décidé de passer à l’action pour rétablir le royaume de Dieu de l’ancien Israël, d’où la guerre de 70.

Paul proclamant "je suis pharisien". En effet, Paul fut le Pharisien qui persécutera ceux qui frayaient la voie (les Esséniens). Puis il fut "Pharisien converti".

E. Mourey


Voir ce commentaire dans son contexte