Commentaire de Innsa
sur Limitation de mandat présidentiel en France. Et si l'Afrique en fait de même ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Innsa 26 avril 2008 16:44

"En effet, en Afrique en raison du caractère multiethnique de nos Etats, il est inconcevable qu’une seule personne issue d’une seule ethnie puisse monopoliser le pouvoir présidentiel pendant plusieurs années"

 

Je trouve particulièrement absurde que vous vous placiez sur le plan ethnique pour justifier l’alternance du pouvoir.

Si on suit votre raisonnement, on va directement a la guerre :

-La question de la gestion du pouvoir ne doit pas être ethnique, mais doit être une question de compétences et d’intégrité

-L’alternance du pouvoir ne doit pas être une question d’alternance d’ethnie, mais d’hommes (sinon on est plus en démocratie)

-La démocratie, c’est la prise de décision de la majorité. Si on se place sur le plan ethnique, seul les ethnies majoritaires auraient des postes au sortir des elections(ce n’est pas le cas)

- La tendance lorsqu’on a le pouvoir de favoriser sa famille, ces amis, les gens de la ville dans laquelle on est né, les gens de la même classe sociale que soit, n’est pas une question ethnique (elle se pratique en Occident.)

L’Afrique est malade de dirigeant corrompus ! Elle n’est pas malade d’ethnie corrompue. Ce sont les homme qu’il faut remettre en cause et non l’ethnie a laquelle ils appartiennent.

Avec des raisonnements comme le votre (népotisme naturel) on fini par des guerres ethniques, car au lieu de rechercher l’homme compétant honnête et intègre, on va voter pour la personne issue de telle ou telle ethnie.

Votre article sent tres fort le racisme.


Voir ce commentaire dans son contexte