Commentaire de Parpaillot
sur Un protectionnisme européen assumé contre les protectionnismes nationaux cachés


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Parpaillot Parpaillot 15 mai 2008 14:25

 

@ L’auteur :

D’accord avec votre constat et le tableau que vous dressez quant aux protectionnismes nationaux au sein de l’UE. En revanche, je ne suis pas sûr qu’un protectionnisme européen, tel que vous le suggérez, soit susceptible de remédier à la situation à long terme. En effet, transposer les protectionnismes nationaux respectifs pour en rétablir d’autres à l’échelle de l’UE ne ferait que déplacer le problème et en différer la solution. Ce ne serait qu’un répit de quelques années. Car malgré sa puissance économique actuelle et son marché intérieur, l’UE sera rattrapée sur les plans technologique et économique par les pays émergents tels que la Chine et l’Inde, voire le Brésil et le problème se posera alors à nouveau dans quelques années.

D’une façon générale, je pense que le protectionnisme est un frein aux réformes car il masque les vrais problèmes, constitue un oreiller de paresse et se révèle souvent comme un instrument de démagogie. De surcroît, le protectionnisme génère beaucoup de réglementation. Il est en revanche très utile à certains dirigeants politiques qui s’en servent pour se maintenir en place !

L’Europe a certes de nombreuses valeurs à défendre telles que les droits humanitaires, la solidarité, la diversité culturelle, la protection de l’environnement, etc. Ce sont ces valeurs que l’Europe pourrait opposer aux menées expansionnistes économiques débridées.

Cordialement !


Voir ce commentaire dans son contexte