Commentaire de Labastille Gregorio
sur L'homme qui valait 47 milliards


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Labastille Gregorio (---.---.6.242) 7 février 2006 18:12

Je vis dans un pays ou il y a une forte cocentration sur l’economie surtout les jeunes qui vivent n’ont aucun espoir.Nous ne savons pas si demain Dieu ouvrira une porte pour eux afin qu’ils puissent un jour trouver un endroit ou ils peuvent gagner ce qu’il veulent.


Voir ce commentaire dans son contexte