Commentaire de Dalziel
sur Voter pour qu'ils votent


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Dalziel 25 mai 2008 12:48

« Désormais il faudra attendre pour parler de racisme que les mots "sale noir " ou "bougnoule" soient prononcés ? ? ? »

Non, mais attendre au moins qu’il y ait une référence explicite à la couleur de la peau… C’est la base même de la matérialisation du concept, me semble-t-il.

« Comme le disait plus haut Votre frère Jaja, cette terrifiante allusion au parasite me rapelle un pan pas tres glorieux de notre histoire...  »

Ouais mais, tout cela, c’est du passé. Et ce sont des vieilleries.

On ne peut tout de même pas nous demander de monter sur le ring du présent et de l’avenir, un bras, ou les deux, attachés dans le dos, parce que nos proches ancêtres n’ont pas respecté les règles édictées par les marquis de Queensbury de la LDH, de la LICRA et du MRAP…

« … espérer que l’on veuille bien, un jour, leur demander leur avis...  »

Ce que je leur demande, ce n’est pas leur avis, c’est de rester chez eux, parmi les leurs… Ce n’est pas bien agressif, ni même haineux, et encore moins exorbitant, comme requête, vous ne trouvez pas ?

P.S. - "sale noir " - Vos pudiques tabous vous donnent de faux airs de grenouille du bénitier anti-raciste. Il faut vous lâcher ou alors renoncer à inventer des citations anachroniques.


Voir ce commentaire dans son contexte