Commentaire de skirlet
sur Y a-t-il un accent tonique en français ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

skirlet 21 juillet 2008 11:30

"je n’aime toujours pas, mais bon.."

Ah que ce n’est pas moi qui ai inventé ce terme smiley

"il y a bien certains mots qui peuvent poser problème, mais sur l’ensemble, il n’y a pas de soucis, on tombe juste"

Vous admettez donc qu’il y a des problèmes smiley Etant moi-même locutrice d’une langue à accent tonique mobile, j’admets que dans l’ensemble il n’y a pas de problème... pour les natifs, qui ont assimilé la place de l’accent à force d’entendre les mots, mais un mot totalement inconnu, où de rares règles s’appliquant à l’accent tonique sont inefficaces, pose problème. Et que dire des étrangers qui n’ont pas derrière eux des années d’imprégnation ?..

"Et à l’école, quand on nous faisait lire des textes, nos profs n’avaient généralement pas besoin de corriger notre prononciation"

Si vous êtes natif, vous avez eu des années d’entraînement avant d’entrer à l’école smiley

"Donc, cette histoire de masculin / féminin a tout de même un impact non négligeable sur la phonétique, puisque même certaines lettres changent de prononciation, et c’est justement l’un des cauchemards à l’oral pour les non francophones."

Non, le plus grand cauchemar ne réside pas dans vos exemples. Ceci s’apprend assez vite, et les variations "masculin-féminin" sont assez régulières.

"Bien, et il ne fera plus de fautes ? Et ce que vous dites est limité au français ?"

La phrase à laquelle se rapporte ma remarque - oui, il le lira sans fautes, à condition d’avoir assimilé les règles. "Plus de fautes" - non, mais c’est tout de même bien moins obscur qu’en anglais. Pour votre deuxième question - je ne suis pas sûre de l’avoir comprise. Des précisions svp.

"Mais je suis tout à fait d’accord avec vous, on ne surmontera les difficultés d’une langue que si l’on en a vraiment la volonté et que l’on fait le nécessaire pour."

Là on est d’accord smiley Malheureusement, la question des langues est indissociable de la politique, et les langues se livrent une guerre quotidienne...

"C’est vrai que jouer de la musique, ainsi que le fait d’avoir des élèves qui au départ, lisent bien souvent d’une voix totalement monocorde, doit me donner un avantage certain sur vous…"

J’aurais voulu avoir un fichier sonore de vos performances smiley Car "monocorde" n’est pas la même chose que "sans accent tonique".

"Ceci étant, l’absence d’accent tonique est encore fréquente dans certaines voix électroniques, ce qui leur confère ce son « bizarre » mais encore compréhensible en français."

Ces voix sont sans intonation et mettent même trop d’accents (pratiquement un par syllabe), eh oui, ça fait bizarre.

"Il existe des principes rythmiques qui font alterner les syllabes accentuées et les syllabes inaccentuées."

Quelle révélation !!! Et quel éclairage puissant... Et moi qui voulais juste dire que la place de l’accent tonique n’influe pas sur le découpage en syllabes smiley


Voir ce commentaire dans son contexte