Commentaire de claude
sur Moi, l'ouragan el Nino


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

claude claude 31 juillet 2008 15:22

quel bel hommage !

rien de plus à dire sauf la très belle chanson de bécaud :


Quand il est mort, le poète,
Quand il est mort, le poète,
Tous ses amis,
Tous ses amis,
Tous ses amis pleuraient.

Quand il est mort le poète,
Quand il est mort le poète,
Le monde entier,
Le monde entier,
Le monde entier pleurait.

On enterra son étoile,
On enterra son étoile,
Dans un grand champ,
Dans un grand champ,
Dans un grand champ de blé.

Et c’est pour ça que l’on trouve,
Et c’est pour ça que l’on trouve,
Dans ce grand champ,
Dans ce grand champ,
Dans ce grand champ, des bleuets.

La, la, la...

Paroles : Louis Amade. Musique : Gilbert Bécaud 1965


Voir ce commentaire dans son contexte