Commentaire de Céline Ertalif
sur Le service minimum d'accueil dans les écoles est relégué


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Céline Ertalif Céline Ertalif 24 août 2008 00:32

Oui, alors les 2 premiers paragraphes de Daniel R, c’est du "private joke".

Pour le reste, il y a effectivement la confiance limitée que l’on peut accorder à l’Etat pour la redistribution des moyens qui vont avec la compétence rétrocédée. Le scepticisme est généralisé chez les élus, toutes tendances confondues - surtout quand ils ont de l’expérience ! Mais cet aspect n’est pas le centre de mon propos : le problème le plus fondamental, c’est que nous sommes en présence d’un foutoir. La stratégie est déterminée d’en haut pour des raisons de court terme, on met les parlementaires sous tutelle de quelques distributeurs de fonds et de postes, et on ne construit plus rien de cohérent pour, simplement, administrer le territoire.


Voir ce commentaire dans son contexte