Commentaire de lib
sur La démocratie a un problème avec Bistouille


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

lib 25 août 2008 17:46

Cqfd. Merci pour cet article.
La politique n’a rien de noble en soi, mais ceux qui la font pourraient l’être, nobles, suivant leurs actes, elle n’a rien non plus d’indécent, en elle-même, mais ceux qui la font se révèlent facilement obscènes, tout autant, par leurs actes.

On est toujours au niveau de ce qui justifie les moyens, et de ce qui justifie la fin, selon Camus.

Il faut se battre, et ne pas se taire.
La démocratie est un combat, en même temps qu’une chance.
Et contrairement au mot bien connu de bistouille, trop de démocratie ne tue pas la démocratie, mais c’est bien sûr, l’inverse. Il faut mesurer, évaluer sans cesse.

L’étalon, non seulement peut se trouver dans la morale, mais plus encore dans l’éthique. Parce que la morale est commune, mais l’éthique est une exigence individuelle, plus complexe, et plus souple.

On peut vivre sans morale, mais pas sans éthique.

Bistouille connaît plein de règles morales, qu’il ne suit pas, mais est incapable de se discipliner, c’est pour cela qu’il faut le maîtriser.

Reste à savoir comment.


Voir ce commentaire dans son contexte