Commentaire de Gilles
sur Lamentation sur une Union moribonde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gilles Gilles 12 septembre 2008 14:11

Le Chat

Je ne parle pas d’étranger résidents, soumis aux même lois que les autres citoyens du pays où ils vivent, mais de carrément remplacer pour un temps déterminé la main d’oeuvre locale par une main d’oeuvre étrangère rémunérée comme dans leur pays et soumis aux lois de leur pays


Voir ce commentaire dans son contexte