Commentaire de arturh
sur Lamentation sur une Union moribonde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

arturh 12 septembre 2008 16:30

Le défaut d’analyse, qui tient à l’économisme obstiné des marxistes, est patent.

Or, l’idée n’est pas inintéresante puiqu’en effet nous sommes dans une crise qui correspond à la même étape que celle de 29 selon le principe décrit par Kondratieff.

Or qu’elle est la différence entre la crise de 29 en Europe et aux USA ? 

La crise américaine intervient dans un pays démocratique gouverné selon les principes d’une Constitution Démocratique vieille de plus d’un siècle et régulièrement amendée. Les américains en sortirons par le jeu de leurs institutions politiques dont l’élection de F.D. Roosevelt en 1933 reste le symbole.

Parallèlement, l’absence d’institutions politiques véritablement démocratiques dans les pays européens, (l’accession au pouvoir de Hitler est une preuve en soit que la Constitution Allemande n’était pas démocratique) va faire sombrer tout le continent européen dans le totalitarisme. La Troisième République, dernière à tomber, en votant les pleins pouvoirs à un dictateur va prouver que sa Constitution n’était pas démocratique.

Contrairement à ce que prétend l’auteur, les instruments d’analyse sur le long terme ne sont pas libéralisme ou pas libéralisme, social ou pas social, mais Démocratie ou pas Démocratie.

On peut néanmoins partager son inquiétude. L’Union Européenne, on le sait, n’est pas une Démocratie...


Voir ce commentaire dans son contexte