Commentaire de arturh
sur Lamentation sur une Union moribonde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

arturh 12 septembre 2008 19:33

Le côté spectaculaire de la crise de 29 aux USA ne signifie pas que l’origine de la crise se trouve aux USA. 

La crise ne provient pas des USA, elle provient du fait que les économies, à l’époque comme aujourd’hui étaient étroitement interdépendantes. Tout juste peut-on faire observer qu’en raison du dynamisme du marché américain, dès 1929 les économies mondiales en dépendaient déjà beaucoup.

Mais croire que 1929 ou la récente crise ont "démarré" aux USA, c’est vouloir faire croire que les économies européennes, en particulier française, n’étaient pas en crise. Ce qui est faux.

Le caractère démocratique des institutions US accélèrent le cycle des crises dans un sens, le déclenchement, mais aussi dans l’autre, le rétablissement, c’est la raison pour laquelle on observe maintenant les démarrages et les rétablissement d’abord chez les américains. Mais il serait complètement faux de croire que, par exemple, sans l’économie américaine, il n’y aurait plus de crise économique...

Quant aux crises, il y a quand même un énorme vide dans votre article. En effet il semble vouloir dire que en fonctions de certaines mesures d’ordre politique, on peut mettre fin aux crises économiques. Or le principe même de l’économie, c’est la crise, sur le mode cyclique. Les crises économiques existaient bien avant que les USA existent.

Il n’y a qu’un seul moyen pour y mettre fin : le totalitarisme. Le communisme, comme la Corée du Nord ou Cuba nous en donne encore l’exemple, ne connait pas de crise parce que le pays s’installe au plus bas de la crise et n’en sort pas. Les gens à Cuba ne peuvent pas s’appauvrir par une crise économique parce que c’est le système lui-même qui organise la pauvreté permanente et généralisée... Ils ne peuvent pas non plus s’enrichir par l’effet des cycles car c’est le principe même du communisme que d’interdire que l’immense majorité de la population voit son niveau de vie s’élever...

Mais bon, il semblerait que ceux qui ont pu se sortir de ce sytème préfèrent encore le cycle des crises économiques...


Voir ce commentaire dans son contexte