Commentaire de Jam’s
sur Lamentation sur une Union moribonde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jam’s 12 septembre 2008 21:03

 

En décembre 1996, J’écrivais au PS et à Lionel Jospin. 

 ***************************************************************************

Le Moïse que vous proposez d’être, monsieur JOSPIN, sauveur se frayant un chemin dans ce raz de marée, devra annoncer plus clairement la couleur comme Churchill : des larmes et du sang.
 

La zone "DOLLAR" n’admettra jamais la création du nouveau bloc "EURO". Elle usera de tous les leviers pour mettre au pas nos sociétés démocratiques garantes d’une protection sociale (pour combien de temps ?) et faire capoter tout projet susceptible d’entraver son expansion mondialiste et néocolonialiste. Elle a jeté une tête de pont à la City de Londres, quelques éclaireurs en Allemagne, et corrompu par l’argent facile une grande partie de nos élites.
 

Déclarez la guerre le premier.

Depuis 1992 avec le "GATT", tels Chamberlain et Daladier abusés, la vraie et nécessaire mondialisation a été dévoyée et la construction européenne anéantie.
 

COURAGE ET REALISME. Les français et les européens doivent savoir que le conflit économique, deviendra violent ; prétendre le contraire serait malhonnête. Proposez des solutions radicales pour mettre la mondialisation au service des peuples, de tous les peuples. La croissance tant attendue n’a pas de sens dans un monde où la pauvreté s’accroît.

Monsieur Jospin, ayez du charisme et de l’autorité pour éradiquer la corruption qui ronge votre parti : cette fameuse "gauche caviar" qui veux retrouver ses pouvoirs et ses privilèges, coûte que coûte.
 

Vous aurez peut-être cinq nouvelles années historiques pour réussir, avant le vrai déluge nationaliste. Ne perdez ni votre âme ni votre temps. 

 **********************************

Bon d’accord, en cette fin d’année 96, je me suis trompé sur l’Euro. 
J’ai gagné sur Le Pen - bientôt sur sa fille - et sur l’échec de la gauche plurielle. Malheureusement c’était encore pire que je l’imaginais car la technique employée par la zone "dollar" était bien plus machiavélique. Nous sommes aujourd’hui dénudés avec un Euro comme cache-sexe.


 


Voir ce commentaire dans son contexte