Commentaire de karg se
sur Lamentation sur une Union moribonde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

karg se 13 septembre 2008 17:22

Ce que vous appelez "fuite en avant" est indissosciable dans toute économie, qu’elle soit capitaliste ou centralisé. Il existe différent cycle qui se supperposte, dont celui qui aujourd’hui s’accélère le plus étant la cycle de vie des produits. Le client veut constamment de l’innovation, donc les entreprises lui en donne. Personnellement j’ai vraiment pas envi de vivre dans une société figé et bloqué à un niveau de technologie et de salaire.

Sur l’équilibre salaire capital, plusieurs points relativise le glissement :

- le vieillissement de la population (les vieux ont souvent du capital qu’ils font fructifier)

- la bulle immobilière (= loyer et plus valus très élevés)

Pourquoi la progression des salaires ouvriers est elle arrêté au USA ? La réponse est dans ce livre, The Race Between Education and Technology de Claudia Goldin et Lawrence F.Katz . L’arrêt de la progression des salaires s’explique par l’arrêt de la démocratisation scolaire.

L’allemagne va continuer à vendre des machines outils aux chinois (d’autant plus que le cout salaires + transport limite l’intérêt de délocalisation), comme il continu à en vendre à ses partenaires européens.
http://www.mckinseyquarterly.com/Operations/Supply_Chain_Logistics/Time_to_ rethink_offshoring_2190_abstract

Les avantages comparatifs ne se limite pas à des questions climatiques ou au cout de la main d’oeuvre. La culture industriel, les connaissances non littérales, le comportement des investisseurs, les structures de formation et l’infrastructure, tous cela ne tombe pas du ciel. Le capitalisme s’organise à l’échelle de la planète, et pas seulement pour des questions de coût. A lire : "Les nouvelles géographies du capitalisme" Olivier Bouba Olga


Voir ce commentaire dans son contexte