Commentaire de D13D
sur Lamentation sur une Union moribonde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

D13D 15 septembre 2008 00:05

Bonsoir Forest,
Bel article, auquel je souscrit fortement. Je suis depuis longtemps impliqué dans la construction européenne par les "Jumelages" et j’ai souvent des contacts avec des européens (allemands entre autres). Aujourd’hui, eux comme nous sont profondément choqués par cette Europe sans projets et sans but visible et plus encore par les objectifs qui commencent à se dessiner au vu des directives mises en place.
Depuis quelques années, la construction européenne est faite par des hommes politiques qui ont été élus dans leur pays sur des programmes anti européens, il n’est donc pas étonnant qu’ils soient plus sensibilisés aux arguments des dirigeants des USA, qui n’ont jamais accepté la création d’une entité européenne pouvant concurencer leur mainmise sur le "Monde libre".
Mes amis allemands sont très recentrés sur leurs problèmes internes car ils n’ont pas encore fini de digérer la réunification, et la libéralisation des marchés pèse fortement sur leurs provinces les plus fragiles, celles qui, à peine sorties du rideau de fer sont confrontées à la main d’oeuvre immigrée en provenance de l’est (y compris la Turquie).
Les personnes de ma génération ont fortement soutenu le projet d’une Europe, espace sans guerre. Mes enfants n’ont pas connu cela et, en ce sens, ça a fonctionné, mais les élites n’ont rien fait pour les motiver sur un projet rassembleur qui leur donne envie de se battre pour le faire vivre.
Les adversaires de l’Europe ont beau jeu de montrer les effets pervers d’une gouvernance non élue, alors que le contrôle démocratique est assez bien assumé par le parlement, mais pas du tout par ceux qui s’en servent de paravent, les gouvernements.
Je pense que, comme toute construction humaine, l’Europe ne vaut que par ceux qui la font et les "élites" d’aujourd’hui ne se cachent même plus derrière un idéal qui les obligerait à un minimum de décence vis-à-vis de leur électorat.
Entrevoir la réalité est au dessus des forces de personnes ancrées dans leur confort. Jules Cesar disait "Je veux des généraux gros et gras, et qui ronflent la nuit", je pense que nous avons bien plus de généraux en Europe que dans l’armée mexicaine.
Merci encore de nous réveiller souvent


Voir ce commentaire dans son contexte