Commentaire de Marc Bruxman
sur Ordures de Naples : bravo Berlusconi !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Marc Bruxman 20 septembre 2008 17:00


				

 
					Votre argumentation se tient, Bruxman, mais pour ce qui est du bienfait du tunnel transalpin Lyon Turin, tout serait tellement mieux si il y avait déjà plus de train sur les lignes existantes. J’ai peine à croire qu’on soit vraiment techniquement saturé comme on l’était sur Paris Lyon en 1975, quand on se lançait dans le TGV au lieu de quadrupler la traversée du morvan.

C’est une question de vitesse. Et il ne faut pas oublier qu’un des objectifs à plus long terme c’est de prolonger ca vers l’europe centrale. Ce qui connectera Lyon et des villes comme Chambery et Annecy à cette partie de l’europe en des temps acceptables. Et il faut aussi penser au traffic type Paris - Milan pour lequel le gain de temps sera significatif et évitera le recours à l’avion. Sans compter l’accélération du trajet entre Paris et Chambery / Annecy ce qui sera toujours bon lors de la saison de ski. 

Avoir des trains fréquents et ponctuels (et sans poubelle étalée dedans) , entre Lyon et Turin ou un peu partout en France (modèle allemand, le pays ou le fret marche aussi d’ailleurs) , ca me parait moins cher

Oui mais ca ne régle pas le problème du temps de trajet. Quand à la fréquence des trains il y aurait un moyen de l’augmenter sans augmenter le budget de la sncf, c’est de restreindre le traffic au ligne sur lesquelles il y a du traffic. On sait qu’un très gros pourcentage des voies accueille moins de 10% du traffic et occasionne de fortes pertes. Cela pourrait justement servir à augmenter le traffic sur les lignes ou il y a de la demande. 

que ledit tunnel, ca crée des jobs pérennes, et ca n’oblige pas à chercher à réinvestir le tunnelier dans le prochain tunnel.

Il devrait y en avoir d’autres intéréssant à creuser si ils doivent aller jusqu’en europe centrale. 


Voir ce commentaire dans son contexte