Commentaire de ploutopia
sur Faut-il sauver les banques ou les manchots ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ploutopia ploutopia 23 septembre 2008 16:48
Inflation ou déflation ?
Comment ça se passe ? L’Etat, tant décrié, s’endette pour racheter des crédits poubelle qu’il devra revendre à perte. La crise financière peut être stoppée mais il n’en ira pas de même pour l’économie et son acolyte "Mr crédit facile". Tout le monde est déjà hyper-endetté. Si l’Etat devait combler cette dette, il devrait emprunter 4000 milliards de $ chaque année... Ce qui n’est pas tenable. C’est donc plutôt une déflation qui menace l’Amérique. Voir article http://tropicalbear.over-blog.com/article-23038242.html
 
Virtuel vs réel
L’argent virtuel sur lequel on spécule un max, interagit constamment avec la sphère réelle. Il n’y a qu’à voir la hausse du prix des denrées alimentaires suite à la spéculation sur celle-ci et les agro-carburants. Idem pour les subprimes dans l’immobilier. Idem pour la bulle Internet des années 2000, etc. Tôt ou tard, monsieur tout le monde subit les frasques de la Haute Finances...
 
Socialisation des pertes :
Un ménage américain sur 416 a reçu un avis de saisie en août. Pour la seule Californie, il y a eu 101.714 dossiers, soit 40 pour cent de plus que le mois précédent et 75 pour cent de plus qu’en août de l’an dernier.
 
les emprunteurs afro-américains ont perdu entre 71 et 92 milliards de dollars en raison de prêts contractés ces huit dernières années. Les chiffres pour la population latino-américaine, qui sont un peu plus élevés que ceux de la population afro-américaine, indiquent des pertes gravitant entre 75 et 98 milliards de dollars.

… Plus de 84.000 travailleurs ont perdu leur emploi en août, ce qui porte le total de l’année à 605.000. Plus de 2 millions de personnes se sont ajoutées aux sans-emploi ces douze derniers mois, portant le total officiel à 9,4 millions de sans-emploi. Le chômage à long terme est lui aussi à la hausse.

Le chômage des travailleurs noirs à atteint 10,6 pour cent et est dû surtout aux pertes d’emplois parmi les femmes noires. Le chômage parmi les mères célibataires et les jeunes est lui aussi à la hausse. Et ces chiffres du gouvernement n’incluent pas les millions de travailleurs découragés qui ont renoncé à chercher un emploi.

En pleine crise du crédit, on a annoncé que la production industrielle, la base de l’emploi et du revenu, avait connu en août la pire chute depuis trois ans. Il y a eu une baisse de 1,1 pour cent dans la production des usines, des mines et des services. La production automobile a chuté de 12 pour cent, un record pour la décennie écoulée.

Une chose est certaine, au vu de la crise actuelle : Ni la classe capitaliste, qui détient tout la richesse productive, ni le gouvernement capitaliste, qui supervise le système, n’ont le contrôle de la situation économique ou financière.
Voir http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-09-22%2006:59:11&log=invites
 

Voir ce commentaire dans son contexte