Commentaire de Le péripate
sur Les fins du monde


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Le péripate Le péripate 23 décembre 2008 15:23

 On n’aime, ou on n’aime pas, mais on ne dit pas beurk. C’est très mal poli.


Voir ce commentaire dans son contexte