Commentaire de docdory
sur Religolo : la dérision contre la déraison et l'obscurantisme !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

docdory docdory 1er février 2009 16:10

 @ Eric 

1°) Réponse à votre première remarque : je n’ai jamais soutenu le contraire !

2°) Réponse à votre deuxième remarque : Je viens de relire la loi de 1905 , il n’y est nulle part précisé , contrairement à ce que vous prétendez , que " l’Etat s’engage à garantir l’accès au débat public des religions " 

Bien au contraire , la loi de 1905 établit une distinction fondamentale entre le cultuel et le politique dans l’article 26 de cette loi :

ART. 26.- Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte.

3°) L’église évangélique dans ma rue dont je vous parlais plus haut est une église dont l’assistance semble constituée exclusivement de noirs , donc pas plus ni moins susceptible de financer son lieu de culte que des musulmans . 

4°) La déclaration des droits de l’homme , dans son article 13 , précise la nécessité de l’impôt : 

" Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable. Elle doit être également répartie entre tous les Citoyens, en raison de leurs facultés. "

En quoi la construction d’un lieu de culte relève t-elle de l’administration d’une nation ? Il est de même scandaleux que des milliards d’euros d’argent public soient dépensés chaque année pour financer des associations, à la raison sociale desquelles nombre de citoyens sont peut -être en désaccord, associations qui ne devraient vivre que de l’argent de leurs adhérents , sauf à prouver qu’elles remplissent une mission de service ou d’utilité publique . Ce n’est pas de l’ultra libéralisme de dire cela , c’est l’application de la DDH !

5°) Il est indispensable que l’école publique soit laïque pour bien former , car l’école ne doit pas être un lieu d’endoctrinement religieux ou politique . Les menus sans porc dans les cantines sont un scandale anti-laïque : en effet , la science indique que les protéines de porc sont constituées de la même vingtaine d’acides aminés que n’importe quelle autre viande . Il n’est donc pas du rôle de l’école de tenir compte de superstitions alimentaires venant d’une pensée religieuse moyen-âgeuse , un des rôles fondamentaux de l’école étant de promouvoir la Raison et de combattre les superstitions . Si des parents musulmans veulent des menus sans porc pour leurs enfants , ils financent à leurs frais une cantine spéciale . A la rigueur peut-on envisager un self-service , dans lequel les enfants de parents musulmans prendraient le plat sans porc . Il n’est toutefois pas le rôle de la surveillance des cantines scolaires de faire office de police religieuse . Par conséquent ,les surveillants de cantine n’ont pas à veiller à ce que les enfants de musulmans prennent effectivement la viande sans porc , S’il y a des enfants de musulmans à vouloir manger de la saucisse au self-service , ce n’est pas à l’école de les en empêcher !

6°) Enfin , j’observe que vous employez la détestable expression " enfants musulmans " dans votre dernier paragraphe . Les enfants de musulmans ne sont pas des enfants musulmans , de même que les enfants de scientologues ne sont pas des enfants scientologues , les enfants de juifs ne sont pas des enfants juifs , pas plus que les enfants de raëliens ne sont des enfants raëliens , et que que les enfants de sarkozystes ne sont pas des enfants UMP ; de même , les enfants de militants NPA ne sont pas des enfants besancenistes, les enfants d’électeurs de Ségolène Royal ne sont pas des enfants socialistes , et les enfants d’électeurs frontistes ne sont pas des enfants lepénistes !

 

 


Voir ce commentaire dans son contexte