Commentaire de SANDRO
sur Un jour il ne mourira plus auprès de son Père éternel


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Sandro Ferretti SANDRO 18 mars 2009 13:20

Tres juste, Marsu.
Ceux qui l’ ont connu peuvent confirmer bien des aspects de cet article delicat et original.
Il y a eu la periode enfant de coeur en Alsace, les delires du refus, et puis la sagesse et le recul, amplifiee naturellement par l’approche du dernier rendez-vous de l’Apiculteur.
’’J ái tambourine au seuil de sa bonte
Un judas m’a lorgne
Et j ’ai pris l’hiver en grippe
Sommes -nous la vaillance
Sommes -nous la noblesse
Ou le dernier coquelicot’’

Et enfin=
’’ Dans une autre vie,
les marguerites s ’effeuillent au ralenti
Personne n’est vainqueur,
les proies, les predateurs
Savourent le nectar d’une pomme d’api
Api , Happy culteur’’

Alain etait pret, a jour.
Ceux qui lui ont parle recemmemt le savent.


Voir ce commentaire dans son contexte