Commentaire de sisyphe
sur Val à Mermet : bientôt “vas voir là-bas si j'y suis” ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

sisyphe sisyphe 5 avril 2009 05:00

par mmarvin 							 														 (IP:xxx.x8.200.8) le 4 avril 2009 à 23H32 							 							
							

															
							
								Val a précisé dans un édito ultérieur qu’il aurait défendu le dernier des inconnus si Siné s’en était pris à lui.


Ben voyons ! smiley
En tout cas, ça ne coute rien de le dire
 ; mais le FAIT est qu’il s’agissait, en l’occurence, bien du fils du président, et pas d’un inconnu ! Eh oui, les FAITS sont tétus... 

Il estime, à juste titre d’ailleurs, qu’être le fils du président actuel ne lui donne pas moins de droits à être défendu contre une attaque personnelle (et fausse de surcroit !) q’un quidam quelconque.

Pourquoi ? Le fils du président risquait d’avoir moins de droits ? J’aurais loupé un épisode, depuis le procès du scooter, où il aurait, semble-t-il, bénéficié d’une particulière mansuétude de la part de la justice aux ordres  ? 
A défaut de la veuve et de l’orphelin, Val en défenseur du puissant et du bien né ! smiley smiley


Quant à l’attaque, que VOUS jugez "fausse" ; elle me semble, moi, tout à fait légitime, et relevant du légitime droit à la critique ; comme l’ont, d’ailleurs, jugé les juges. Par ailleurs, elle n’était (allons, un peu de mémoire, pour une fois) que la reprise d’une phrase du président du CRIF lui-même , avec juste un commentaire ; "Il ira loin, ce petit"

Vous feriez un parfait petit procureur général, vous ; vous cherchez à vous placer aussi ? 
 smiley

De toutes façons, boycottez le torchon qu’est devenu le Charlie Hebdo du sinistre Val (ou brûlez le) !!
 smiley smiley



Voir ce commentaire dans son contexte