Commentaire de frédéric lyon
sur Le G20 de Londres


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

frédéric lyon 9 avril 2009 12:10

Il est vachement bien ce nartic qui nous rappelle opportunément que la révolution est pour demain-matin huit heures moins le quart, dernier carat.


Voir ce commentaire dans son contexte