Commentaire de Courouve
sur Ni Big Brother, ni Gayssot attitude, mais Voltaire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Senatus populusque (Courouve) Courouve 17 avril 2009 15:28

Pour illustrer l’esprit voltairien, on cite souvent la phrase apocryphe « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire ».
En voici la source :
« J’aimais l’auteur du livre de l’Esprit [Helvétius]. Cet homme valait mieux que tous ses ennemis ensemble ; mais je n’ai jamais approuvé ni les erreurs de son livre, ni les vérités triviales qu’il débite avec emphase. J’ai pris son parti hautement, quand des hommes absurdes l’ont condamné pour ces vérités mêmes. »
Voltaire, Questions sur l’Encyclopédie, article Homme.

Ce passage a été déformé en 1906 dans The Friends of Voltaire, livre de Evelyn Beatrice Hall écrivant sous le pseudonyme de S. G. Tallentyre, et résumant la position de Voltaire : « I disapprove of what you say, but I will defend to the death your right to say it ».


Voir ce commentaire dans son contexte