Commentaire de Walden
sur Descartes inutile et incertain ? Retour sur une polémique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Walden Walden 27 avril 2009 14:46

Ignorant tout des tenants et des aboutissants de cette querelle dont vous ne reprenez pas les grandes lignes dans votre article, j’accorde a priori ma confiance à François Jullien dont j’admire habituellement la profondeur de vue, ce qu’il semble difficile d’accorder à monsieur Allègre, dont bien souvent l’expression de la pensée n’émerge guère des tréfonds de l’idéologie la plus simpliste.

Pour autant il faut bien confirmer que la philosophie de Pascal (au contraire de Descartes), constitue en effet un modèle de rigueur rationnelle, comme le démontrent les écrits que vous citez, ainsi que sa lettre « De l’esprit de géométrie », qui expose sa simple méthode d’une efficacité redoutable. Et que d’autre part son travail monumental - inachevé, dont les Pensées forment la charpente, mène un développement strictement logique, lequel ordonne des arguments exégétiques et métaphysiques, sans jamais confondre les genres, comme voudrait tendre à le faire croire la doxa contemporaine.

Mais il est vrai que la belle philosophie de Pascal contient sans doute de quoi secouer encore nos idées reçues, alors que la confusion de celle de Descartes sied idéalement à la mauvaise foi de notre époque... Quoiqu’il en soit, j’approuve entièrement votre analyse très bien documentée des erreurs inhérentes à la philosophie cartésienne.


Voir ce commentaire dans son contexte