Commentaire de Michel DROUET
sur Les citoyens manipulés et méprisés


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Michel DROUET Michel DROUET 29 avril 2009 16:47

Oui, les syndicats sont encore présents, mais dans les exemples récents de séquestration, ils étaient dans un rôle classique de modération face à des salariés décidés à en découdre et ce sont ces derniers qui ont pris (temporairement ?) le dessus dans le déroulement des actions radicales.
Par ailleurs, sommes nous en capacité de recomposer le paysage politique par la voix démocratique ? Je le souhaite, mais je n’en suis pas certain. Il en faudra des débats, des discussions, des réflexions...
J’ai le sentiment que les dirigeants politiques du G20 espèrent que nous sortirons rapidement de la crise et que les choses reprendront comme avant. C’est le pire des scénarios que j’imagine.


Voir ce commentaire dans son contexte