Commentaire de neth
sur We are the dead


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

neth neth 11 mai 2009 15:08

En effet ce n’est plus seulement de l’anticipation que de percevoir comment ces système RFID, ces marqueurs génétiques, ces watermark numériques serviront demain à identifier tout ce qui sera légal... Les questions ne seront guères différentes de celles que posera bientôt l’HADOPI :

L’internaute 172.524.45.85 a-t-il payé sa dime à Universal producteur du film wtermarké n°15246 ? Le fermier Africain qui cultive telle race de tomate a-t-il rétribué Monsanto détenteur du brevet correspondant n°4586523 ?.... Le jouet électronique de l’anfant intel répond-t-il aux normes de sécurités obligatoires, répondant à la norme iso14586987, vérifiable à chaque instant grâce à la puce Rfid Mattel sans laquelle le jouet devra être déclaré dangereux et illégal ?

Tout le monde dans les médias chante les louanges de « l’après crise », où parait-il les industries deviendront respectueuses de la nature et des hommes, où l’éthique et le développement durable deviendront des maximes universelles... Mais que de poudre aux yeux !
Ce qui se prépare au contraire c’est qu’au nom de la défense de la création artistique, au nom de la nécessité de mettre un terme à la faim dans le monde, au nom de lutter pour la sécurité des hommes, au nom de la protection de l’environement, tout sera bientôt quantifié, traçable, breveté, inspecté.

C’est en tout cas le chemin que prennent beaucoup d’entreprises, qui sans arrières pensées et en prenant chacunes isolément des décisions rationnelles pour préserver leurs profits, convergent toutes à créer ce sombre avanir qui nous guette et contre lequel il sera très difficile de lutter, puisqu’il dégouline de bonnes intentions et que ceux qui le mettent innocemment à l’oeuvre participe du pouvoir.
Il n’y a cas regarder l’actualité pour voir que pour l’instant tout va dans ce sens et qu’il est de plus en plus difficile de s’opposer aux lobbys des industries agro-nomiques/chimiques, médiatico-culturelles, pharmaceutiques, pétrolières, financières... Qui toute agissent « pour le Bien » et font plier les états en son nom.


Voir ce commentaire dans son contexte