Commentaire de masuyer
sur Le roman « La mosquée Notre-Dame de Paris 2048 », publié avec quatre ans de retard !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

masuyer masuyer 15 mai 2009 14:11

Bonjour Doc,

vous êtes plus clairvoyant que je n’ai pu le croire à un moment. En fait votre critique de l’ouvrage montre clairement que vous avez saisi, sans oser le nommer toutefois, le moule idéologique qui a pu produire ce petit pamphlet plus proche des « protocoles des sages de Sion » que de « 1984 » ou le « Meilleur des Mondes ». C’est bien un pamphlet dans la plus pure tradition extrême-droitière.

La fin du XIXe et la première moitié du XXe siècle avait vu la multiplication des pamphlets antisémites, racisme d’intellectuels (le populo manifestait plus volontiers sa xénophobie envers ceux qu’il cotoyait dans le monde du travail, Belges, Italiens, Polonais....).

La fin du XXe et le début du XXIe voit bon nombre d’intellectuels s’en prendre aux musulmans. Bien sur, il y a des musulmans « terroristes », comme il y avait des Juifs banquiers. Mais se retrouve la même haine irraisonnée. Les émirs du Golfe enrichis aux pétrodollars prennent la place des Rotschild, quand les « supposés » musulmans pauvres qui viennent tenter leur chance en Europe depuis l’Afrique du Nord hier et l’Afrique sub-saharienne ou du proche et moyen-orient sont l’équivalent de la population juive industrieuse du gettho.

Vous dites justement que « L’auteur ne s’étend pas tellement sur les événements ayant permis cette prise du pouvoir ». Or cette thèse n’est pas nouvelle. Dans les années 1980, sur le modèle des « chaines de l’amitié » circulaient des tracts dans les boites aux lettres (il était demandé de les photocopier en 10 exemplaires et de les distribuer). Que disaient ces tracts : qu’étant donné le taux de natalité des populations « immigrées » (entendre par là les maghrébins) comparé à celui des « francais de souche », la population autochtone serait submergée par la population « immigrée » à l’horizon 2000. D’ailleurs d’un point de vue mathématique cela se tenait. Suivait un tableau apocalyptique : un président prénommé Mohammed, les clochers de nos campagnes transformés en minarets. Bref, nous pouvons constater aujourd’hui les limites des « mathématiques » smiley

Ce genre de thèses millénaristes devraient il me semble être repoussé par tout esprit « rationnaliste », il y a déjà assez de farfelus pour continuer à les propager.

Dernière chose :

 « Une chose ressort clairement de ce roman, c’est que l’éventuelle arrivée d’un pouvoir islamique en France serait à l’origine d’une régression des libertés probablement encore pire qu’à l’époque de l’occupation allemande. »

Si la situation est loin d’être idyllique dans les pays où le fondamentalisme musulman s’est imposé, l’estimer pire que dans l’Europe occupée par les nazis, où rappelons-le, l’extermination des Juifs, Tziganes, homosexuels, handicapés, communistes et opposants fut organisé à une échelle telle qu’il fallut mettre en place un système inspiré du taylorisme, une industrialisation génocidaire, après « l’artisanat » initial des einsatzgruppen, flirte, à mon avis, avec le négationnisme.


Voir ce commentaire dans son contexte