Commentaire de Keshhimef
sur Le roman « La mosquée Notre-Dame de Paris 2048 », publié avec quatre ans de retard !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Keshhimef 15 mai 2009 16:14


Quand la haine et les rancoeurs sont tenaces et quand on n’a du mal à se contrôler et à contenir ses émotions , il n’est pas difficile de pondre ce type de fiction bonne marché :

D’un côté on a le méchant et de l’autre c’est le gentil , rajouter à ça des doses d’action , de sexe, de suspens , d’intrigues.... et tout ça à l’échelle d’un continent et ça vous donne une fiction de mauvais goût ou les acteurs sont des armées et des groupes qui luttent pour le contrôle d’un territoire. le simplisme et la simplicité sont de mises car le raisonnement doit rester binaire ...

Et c’est la haine qui détermine le bon et intronise le méchant .Le scénario et les rôles restent modulables selon si on est un haineux chrétien, musulman , juif ou autre...... les ingrédients ne sont pas difficiles à trouver : l’invasion , l’occupation , la femme, l’autoritarisme.......

Bref , les motivations de la prétendue auteur sont très claires , les musulmans sont la cible de son délire , ce sont les méchants , ils cristallisent tous les maux dont souffrent les représentants de l’intégrisme judeo-chretien.

Rien de nouveau depuis l’avenue de jamais sans ma fille.... les musulmans ont l’habitude de voir se genre torchons envahir le marché ....

La machine à détruire du vivre ensemble n’est pas prête à s’arrêter , elle a tendance à s’emballer dés qu’il s’agit de l’islam et les musulmans , à croire que l’irrationnel a pris le pas sur le reste ....


Voir ce commentaire dans son contexte