Commentaire de mike57
sur Le roman « La mosquée Notre-Dame de Paris 2048 », publié avec quatre ans de retard !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

mike57 15 mai 2009 23:00

La plupart des Européens n’ont pas encore compris que leurs structures nationales et souveraines se sont déjà dissoutes dans le multilatéralisme et le multiculturalisme. Ils croient pouvoir encore agir sur leur propre destinée nationale en restant dans la sphère démocratique qu’ils se sont créée. En réalité, le pouvoir décisionnel au niveau national, en matière de politique intérieure et étrangère, leur a déjà échappé des mains.

Aujourd’hui les populations de l’UE sont gérées par des organisations internationales comme les Nations Unies, la Fondation Anna Lindh, l’Alliance des Civilisations, l’Organisation de la Conférence Islamiste (OCI) et sa filiale, l’ISESCO, interconnectées en réseaux, qui agissent en vue d’une gouvernance mondiale dans laquelle l’influence de l’OCI prédomine sur l’ONU.

Le transfert du pouvoir hors des frontières nationales de chaque Etat membre de l’Union Européenne, vers les organisations internationales, se fait par le truchement des instruments appelés “dialogue” et “multilatéralisme”, liés aux réseaux désignés par les Etats : Dialogue Euro-Arabe, Medea, Processus de Barcelone, Union pour la Méditerranée, Fondation Anna Lindh, Alliance des Civilisations, Parlement Euro-Méditerranée (PEM), etc. Ces réseaux transmettent des directives à des sous-réseaux, à des myriades d’ONG, et aux représentants de la “société civile”, activistes de l’immigration et du multiculturalisme, qu’ils choisissent eux-mêmes.


Voir ce commentaire dans son contexte