Commentaire de Krokodilo
sur Le roman « La mosquée Notre-Dame de Paris 2048 », publié avec quatre ans de retard !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Krokodilo Krokodilo 16 mai 2009 13:12

Docdory, je ne savais pas qu’on partageait aussi ce goût pour la SF. Je ne connaissais pas ce roman, ni celui de Silverberg cité plus haut, mais je suis heureux que tu aies cité celui d’Ira Levin, moins connu, qui m’avait beaucoup plu enfant.
J’ai récemment lu Le Dernier homme, de Margaret Atwood, fable futuriste sur une fin de l’humanité (totale ou pas ?) doublée d’une brillante réflexion sur notre violence et notre société, sur fond de génie génétique, un grand plaisir de lecture qui place d’emblée ce roman dans les classiques de la SF, à mon avis.
Quant la SF est faite par de grands auteurs, on l’appelle anticipation, fable futuriste, contre prophétique, comme lors du dernier Ruffin, mais au fond l’appellation n’a pas d’importance.

Pour l’islam, la discussion a été déjà bien remplie…Je crois que toutes les religions peuvent dériver vers le fanatisme et devenir des prétextes à instaurer une théocratie. Sous prétexte de respect, ils veulent surtout contrôler nos actes et nos pensées, quand ils feraient mieux de contrôler leurs propres obsessions et leur peur des femmes. Comme religion qui n’ait jamais dérapé, je ne vois guère que le bouddhisme, mais je n’aime pas leur espèce de renoncement à tout. Ou alors les sociétés primitives, car même celles qui luttent entre tribus n’allaient jamais jusqu’à vouloir un génocide ou un empire.
Même les pays musulmans modérés ont du mal à résister à la montée de l’islamisme radical, le Maroc au prix des excès de la royauté et de son oligarchie, la Tunisie au prix d’une dictature.
Est-ce en réaction à l’islamisme, le catholicisme vient de remporter une grande victoire sur la laïcité en France avec la reconnaissance des diplômes catholiques par le gouvernement (article récent sur Avox), et en Russie, après le communisme, les popes ont fait un retour en force…
Sur le sujet de l’intolérance, je recommande Shalimar le clown, de Salman Rushdie, une histoire qui couvre un siècle centrée sur le Cachemire harmonieux et tolérant d’avant la partition de l’Inde et du Pakistan, qui a obligé chacun à choisir un camp, de gré ou de force…
Certains critiques disent qu’il mérite le prix Nobel de littérature (ce livre est effectivement un chef d’œuvre) mais que la Suède n’osera jamais à cause des menaces sur cet écrivain, preuve supplémentaire que les fanatiques veulent dominer et contrôler le monde entier.


Voir ce commentaire dans son contexte