Commentaire de eugène wermelinger
sur L'amarante, plante espiègle


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eugène wermelinger eugène wermelinger 20 mai 2009 20:53

 au sujet de Brieli 67 : Le commentaire, comme plusieurs de sa plume est un tissu de malfaisantes calmonies.

Qu’elles rejaillissent sur ce triste bonhomme,qui du reste n’a pas le courage de dire son nom, et je vais prendre le parti de ne plus répondre à ses provocations.

Voir ce commentaire dans son contexte