Commentaire de Christian Delarue
sur Emprise du religieux « par en-haut » et « par en-bas ». Quelle laïcité ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Delarue Christian Delarue 7 août 2009 17:18

Salope est un terme à réserver au fantasme (le cas échéant) et au sort qui lui est afférent. Ce mot n’a pas à être prononcé publiquement et à fortiori comme injure. Je milite franchement pour que les hommes aient un langage respectueux et un regard soft avec les femmes. 

Pour autant on ne saurait ignorer que les hommes « regardent » . Mais cela ce gère. Autrement dit, on n’a pas à stigmatiser une femme qui a un décolleté ou une mini-jupe même si on a peur de la chair et SURTOUT si en plus on éprouve un petit bonheur à y avoir « jeté un oeil » . C’est là que l’on touche l’odieux. Et je l’ai vu souvent. La goujaterie des intégristes de toutes les religions (mais aussi au-delà) c’est de renvoyer à l’autre la responsabilité en l’insultant et en plus- le comble - de garder le regard collé dessus voir de se retourner dans la rue pour mieux regarder.

Ce genre d’attitude ne fait pas avancer de bons rapports hommes-femmes. Sans parler que le viol est du même côté, que les tâches domestique itou, que la précarité dans le monde c’est aussi pour les femmes massivement.

Avoir de bons rapports avec les femmes, c’est possible dans l’égalité et la réciprocité non dans l’enfermement, la contrainte, la stigmatisation et la culpabilisation des femmes. C’est pourtant là une dynamique lourde et mondiale. La lutte anti-sexiste n’a pas de frontière.

CD


Voir ce commentaire dans son contexte