Commentaire de frédéric lyon
sur Emprise du religieux « par en-haut » et « par en-bas ». Quelle laïcité ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

frédéric lyon 8 août 2009 10:11

Cette tentative d’imposer le port du voile en France est à rapprocher de la tentative récente d’imposer le droit de répudiation des femmes que nous avons pu observer lors d’un procès à Lille, au cours duquel la femme, qui était naturellement complice de ce qu’il faut bien appeler un coup monté, avait, comme de bien entendu, déclaré être « volontaire » pour se faire répudier.


Dans les deux cas il s’agit de faire reculer le droit français au profit du droit islamique, ou d’obtenir, tout au moins, que le droit français ne s’applique plus aux résidents musulmans, afin que le droit islamique seul leur soit appliqué exclusivement.

Or, dans le droit islamique la répudiation des femmes semble être licite, de même que la discrimination sexuelle.

Ainsi il y aurait deux catégories de résidents en France, auxquels deux droits différents pourraient être appliqués : le droit islamique pour les musulmans et le droit français pour les non-musulmans.

A partir de là nous devons faire très attention, car il s’agirait là d’une violation de la Constitution française et d’une violation de la souveraineté de la République sur son propre territoire. Il ne s’agit donc pas d’affaires sans conséquences.

La Cours de Justice de Lille a fort justement annulé un premier jugement laxiste qui avait accepté un peu trop vite la répudiation de la femme, et elle a contraint les deux époux musulmans à divorcer selon la loi française.

La Loi doit donc à présent déclarer illicite le port du voile en France, comme étant un signe de discrimination sexuelle contraire à notre Constitution, qui prohibe toutes les formes de discrimination.

De plus, il y a un point extrèmement important à tirer au clair et qui consiste à savoir si le port du voile est une prescription authentique de la religion islamique. Les musulmans ne sont pas très clairs à ce sujet. 

Or il faudra qu’ils se mettent au clair, au moins à titre personnel et dans leur sphère privée, car l’interdiction du port du voile signifierait qu’ils devront abandonner un précepte de leur religion, si celle-ci impose effectivement le port du voile aux femmes.

En toile de fond à toutes ces affaires, où l’on voit des musulmans chercher à imposer la loi islamique au dépend de la loi française, il y a un immense point d’interrogation :

La religion islamique, si elle est la source authentique de ces conflits de droit fondamentaux, est-elle compatible avec la République ?

Il semblerait que non, car si celà était le cas alors les musulmans ne chercheraient pas à imposer le droit islamique en France. 

Voir ce commentaire dans son contexte