Commentaire de Bois-Guisbert
sur D'autres capitalismes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Bois-Guisbert 8 août 2009 11:50

ce capitalisme par nature tombera toujours dans ses travers paroxysmique : ses abus !

C’est, en fait, exactement pareil que pour le communisme. Lui aussi tombera toujours dans ses travers paroxysmique !

Parce que l’Homme, sous le communisme comme sous le capitalisme - et sous le fascisme aussi -, reste fondamentalement un être de déraison qui croit qu’on peut refaçonner le monde en en appelant à la raison de ses semblables.

Votre discours cède d’ailleurs au même travers, tant il est difficile de s’en débarrasser dans un monde qui se croit raisonnable et apte à l’être davantage.


Voir ce commentaire dans son contexte