Commentaire de Christian Delarue
sur Emprise du religieux « par en-haut » et « par en-bas ». Quelle laïcité ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Delarue Christian Delarue 8 août 2009 12:06

Évidemment il y a, je l’ai dit la part de « l’éducation » monodirectionnelle. Il y a aussi des musulmanes qui mettent le voile par contestation (la génération postérieure à la marche des beurs de 1983 pour être trop bref). C’est là que parle de « port libre ».

D’ou le pbm posé. et au plan des principes une exception à la liberté de conscience. Car l’emprise du religieux pose une limite à la liberté d’expression intempestive de sa religion.

http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article669

1 - la liberté de conscience et la liberté d’expression . Il faut défendre aussi la liberté d’expression en la rattachant à la liberté de conscience mais en intégrant les nouvelles façons d’afficher sa croyance religieuse.

2 - le mode d’expression : au sein de la liberté d’expression distinguons celle qui procède par un affichage continu et ostensible de celle qui s’affiche de façon discrète. C’est le principe dit de la « mentalité laïque » issu de la loi de mars 2004.

3 - les lieux d’expression : d’une part les lieux ou les individus sont de passages et les lieux ou ils doivent restés continument ensemble ; d’autre part, la société civile de l’Etat.

Voir autre post.


Voir ce commentaire dans son contexte