Commentaire de Céline Ertalif
sur Projet de référendum sur les services publics


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Céline Ertalif Céline Ertalif 23 août 2009 23:09

Car il n’y a pas de limite à l’étendue des prétendus services publics : ben, ça se discute, notamment quand c’est une question d’égalité de droit. Je ne citerai qu’un exemple : l’accès aux différents débits internet.

En tant que pratiquante assidue des services publics locaux, je voudrais évoquer simplement une courte liste : la collecte et le traitement des déchets, la distribution d’eau potable, la collecte et le traitement des eaux usées, la voirie, la distribution électrique, la restauration scolaire... Or, bien souvent, le coût public de ces services dépend des droits qu’on accorde aux privés. Obligeons tout le monde à traiter ses eaux usées et le contenu de sa poubelle, et on reparle.


Voir ce commentaire dans son contexte