Commentaire de la fee viviane
sur Identité nationale et immigration, une erreur historique !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

la fee viviane 21 décembre 2009 16:33

on parle surtout de « non intégration » pour les arabes, qui sont blancs comme vous et moi ! Le plus souvent l’assimilation arabes égal musulman est le lieu commun qu’il faut combattre car faux. Il y a des arabes de toutes confessions, les premiers chrétiens étaient palestinien, donc arabes, ne l’oublions pa. La religion musulmane est très peu connue, peut-être à cause de sa jeunesse par rapport aux autres religions monthéïstes. De plus, la lecture du coran qui ne fût traduit de l’arae ancien que très tard y est peut-être pour quelque chose. Il n’empèche, cette religion est bien issue du livre « la bible ancien testament. Les prophètes comme Mo¨se ou Abraham y sont nommés plusieurs fois ainsi que Jesus, plus de vingt fois ! De plus le coran n’a jamais prétendu que Mahomet était un envoyés direct de Dieu sur terre, mais un prophète qui n’avait aucun pouvoir surnaturel, comme Jesus par exemple que l’on a prétendu etre le fils de Dieu ! Le coran n’est pas un livre violent, en tout cas pas plus violent que l’ancien testament ou même le nouveau, mais pour comprendre cela il faut en lire une bonne traduction ! Quant à l’intégration des musulmans elle a vraient commencé dans les années 60 avec la sedentarisation de familles issues d’Algérie. L’islam, le vrai, non intégriste est pratiqué sans problème, du moins pas plus de problème que l’implantation du christianisme qui lui aussi connu des intégristes, des massacres , l’inquisition et ses bûchers, et qui avec ses divers courants allant des créationistes américains, en passant par les catholiques, orthodoxes et protestants est encore divisé aujourd’hui face à un discours de jésus très différents du dogme actuel ! alors, non, je ne pense pas que les immigré arabes ne veuillent pas s’intègrer à la communauté si diverse de la France. Aux mêmes causes les mêmes effets : pauvreté, chômage, déscolarisation, regroupement dans les mêmes quartiers dits »sensibles" de personnes ayant les memes problèmes conduisent à les mettre à l’écart de la société dite intégrées et à couper ces gens des autres encore plus qu’avec des murs !


Voir ce commentaire dans son contexte