Commentaire de Tzecoatl
sur La dette, mode d'emploi


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Claude Simon Tzecoatl 29 décembre 2009 20:39

Quand je décide de rentrer dans un casino, je me crée un risque dans l’espoir d’un gain.
A terme, je suis toujours perdant.

Les banques qui multiplient les petits pains ne font pas autrement, sauf que le risque est notoirement couvert par l’état. A terme, elles sont toujours gagnantes.

Grignon explique bien dans sa video l’origine de la réserve fractionnaire. Les banques ont testé la limite du nombre de certificats de dépôt pour un lingot d’or.
Elles ont cherché à maximiser leur profit avant que cette combine ne s’effondre. Cela se retrouve dans les statuts de la BCE, sous forme de réserve obligatoire de 5%.

Si certains tel moi cherchent à gratter un peu plus loin que l’ultra-conservatisme nauséeux de Lyon, afin de s’expliquer ou d’envisager d’autres alternatives à cette magouille sous forme de texte de loi, que dis-je, au dessus de toutes les législations nationales européennes, je ne vois pas à y redire.

« les banques sont responsables et que c’était les dernier à aider »

Il a été démontré à plusieurs reprises que la monnaie d’endettement est source de crises, par exemple Galland (www.chomageetmonnaie.org)
Je dirais surement que notre système monétaire se fiche bien des crises, de là à l’interpréter comme finalité, c’est un pas que je ne franchis pas, par manque d’éléments.


Voir ce commentaire dans son contexte