Commentaire de Xochipelli
sur Quand Baumaux joue les voyoux face à Kokopelli


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Xochipelli 14 janvier 2010 05:51

En sus de ces publicités sur les blogs, Baumaux a « acheté » le premier espace publicitaire auprès de Google, et parfois d’autres moteurs de recherche, pour toute recherche portant sur les noms « Kokopelli », « association Kokopelli », « semences », « semences bio », « graines », « graines bios », etc, ad nauseam.

Chez Google, la recherche sur « kokopelli », « association kokopelli », appelle, en ce moment, une publicité Baumaux intitulée « Tomate Kokopelli » avec l’adresse internet de Baumaux.

Dans le cas de « Voila » et dans le cas « d’Orange », la recherche sur « Kokopelli » donne Baumaux en premier lien sous le nom « Kokopeli » avec 1 seul l !! Ce qui veut dire que Baumaux a « acheté » auprès de Voila et d’Orange des espaces publicitaires « Kokopeli ».

Et l’ironie de tout cela, c’est que certains internautes qui ouvrent (sur la messagerie Orange, par exemple) les communiqués de Kokopelli, dénonçant les manoeuvres peu élégantes de Baumaux, ont en haut de leur message un espace publicitaire Baumaux qui s’affiche !!

Chez Google, en sus de Voila et d’Orange, la recherche sur « kokopeli » (avec un seul l) appelle une publicité Baumaux avec comme intitulé Kokopeli (avec un seul l).

En conclusion, Baumaux a également « sécurisé » (un euphémisme dans notre société de pathologie marchande) auprès de Google, de Voila et d’Orange le terme « kokopeli » (avec un seul l ) Pourquoi se gêner ?

Dernière Minute : Notre ami, et webmaster Pascal Farcy, vient de nous souligner que Kokopelli n’est pas la seule obsession des amourettes de Mr Baumaux. Nos collègues semenciers du Biau Germe se font mal-aimer, idem : une recherche sur leur nom (chez Google, Voila et Orange) « appelle » une pub Baumaux libellée « Biau Germe » : on vit une époque formidable.

Il est donc clair que le « pacifisme » a des limites ! De même pour la tolérance. Que peut faire un tolérant face à un intolérant ? C’est l’éternelle question. Un tolérant mort ne serait-il pas une tautologie ?

En vous remerçiant pour votre soutien éternel.

Dominique Guillet


Voir ce commentaire dans son contexte