Commentaire de Romain Desbois
sur Dérives sexuelles chez les politiques


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Romain Desbois 14 janvier 2010 10:56

De « Mourir d’aimer » à « L’amant » de Duras, l’on voit bien que la chose n’est pas si simple.
N’oublions pas que il n’y a pas si longtemps la majorité était à 21 ans et vous pouviez tomber sous le coup de la loi pour détournement de mineur si vous aviez eu une aventure sexuelle avec une personne de 20 ans. Cela nous paraîtrait absurde aujourd’hui en France !

Qu’est-ce qu’une vie sexuelle irréprochable ?

Le seul crime sexuel est le viol !

Interdire le commerce sexuel est la meilleure façon de laisser ces « travailleurs » du sexe dans les pattes des mafieux ! Et il faudrait quand même d’abord se demander pourquoi des gens se retrouvent à vendre leurs services ou à louer leur corps. La pauvreté est le premier pourvoyeur de ce commerce !

Toute prohibition ajoute au problème l’insécurité et la délinquance !

Je ne doute pas que les proxénètes seront d’accord avec votre analyse et votre article.


Voir ce commentaire dans son contexte