Commentaire de dume
sur Dérives sexuelles chez les politiques


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Dominique TONIN dume 14 janvier 2010 17:04

Il existe, je pense, des déviations sexuelles qui relèvent d’une thérapie et/ou de la justice et qui sont carrément incompatibles avec des fonctions gouvernementales. Dans certains cas évoqués ici, je pense, qu’une précédente enquête de moralité aurait été indispensable. Si MITTERAND a connu et pratiqué avec « des camionneurs ou boxeurs de 40 ans », il doit bien y avoir des traces, encore faut-il vouloir les chercher !
C’est vrai qu’en FRANCE, on est trop permissif, plus de rigueur ds le choix des membres du gouvernement devrait déboucher sur plus d’efficacité et de probité pour ces derniers.
C’est toujours pareil, l’exemple vient d’en haut, comprenez « casse toi pauvre con », « karcher » j’en passe et des meilleures !


Voir ce commentaire dans son contexte