Commentaire de Lucilio
sur Sebastian Piñera remporte l'élection présidentielle chilienne


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Lucilio Lucilio 19 janvier 2010 20:11

HELIOS,


Ainsi, vous trouvez honteux de rappeler certains faits indiscutables ? À savoir :
- que le Chili est le pays latino-américain ayant le meilleur indice de développement humain - qui tient en compte la santé et l’éducation - (aux alentours de la 40e place mondiale), comparable à celui des Pays Baltes, de la Hongrie, de la Pologne, de la Slovaquie ou de la Croatie ;
- qu’en 30 ans, le produit intérieur brut par habitant en parité de pouvoir d’achat à quintuplé en trois décennies - la plus forte croissance économique de tout l’Amérique latine depuis la Seconde Guerre mondiale ;
- que le pourcentage de Chiliens vivant sous le seuil de pauvreté est comparable à celui de la moyenne de l’Union européenne, et même légèrement inférieur ;
- que le Chili possède la cinquième économie la plus libre au monde ;
- qu’aucun gouvernement de la coalition de centre-gauche qui a gouverné le Chili depuis 20 ans n’a remis en question la libéralisation de l’économie lancée à partir de 1980 par les Chicago Boys - mais, au contraire, poursuivi (par exemple, création de nouveaux fonds de pensions privés, ou multiplication de traités de libre commerce avec des dizaines de pays, etc.) ;
- qu’il est à supposer que le nouveau président chilien, Piñera, continuera à appliquer ce modèle économique qui a permis aux Chiliens de sortir de la pauvreté généralisée, lot commun de toute l’Amérique latine.

Donc, non, je ne trouve pas que je sente particulièrement mauvais. Mais il se pourrait que vous ayez la bouche trop près de votre nez.

Voir ce commentaire dans son contexte