Commentaire de ddacoudre
sur Une musulmane de libération au NPA : quelle émancipation ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ddacoudre ddacoudre 10 février 2010 18:24

bonjour patou

je suis laïque et je n’ai pas a dire a ceux qui ont d’autres cultures comment ils doivent la développer s’il ne troublent pas l’ordre publis,cela se fait par le mélange lié au déplacement des uns et des autres, viscéralement nous avons peur de la différence que représente l’étranger.
l’évolution est ainsi faite que ce qui hier servait à protéger les femmes est devenu une forme d’oppression.
le poids de l’autonomie économique a évolué celui des populations aussi et des principe viable il y a 3000 ans ne sont plus d’actualités aujourd’hui
sauf qu’autour d’eux c’est développé un pouvoir politique sacralisé par ses commandements. chaque religions à persécuté les siens quand par l’accès à la connaissance ils ont voulu émancipée de leur pouvoir.
ceci est vrai pour les religions, comme pour les États, les commandements religieux, inflexibles, son l"égal des constitutions des états. sauf que les états peuvent en modifier la teneur par l’émancipation de la démocratie. il faut donc être attentif aux structures de soumission, mais elles ne sont pas indépendantes de l’autonomie économique.

dans une société d’abondance il n’y a plus nécessité de se lier les uns aux autre par des solidarités égoïstes. cette situation nous renvoie donc vers notre nature biologique, et en ce qui concerne la femme ce principe conduirait à ce qu’elle s’accouple avec ses amours de rencontre pour s’assurer de mettre au monde la meilleur progéniture.
cette tendance qui est jugé moderniste ou émancipatrice ou comme tu le défends la soustraction à la soumission, et un retour au source.
elle ne tient que dans la mesure où existe l’abondance, et la suprématie masculine ne tenait qu’a l’évolution de la sédentarisation aux combats pour l’appropriation des production, et un choix historique de comptabilisation des populations par l’homme.

il a certainement existé des civilisations matriarcales, Gaïa (la terre nourricière au large sein) et féminin, longtemps les hommes ont vénéré la femme ignorant de leur rôle dans la procréation et conscient de l’importance de celle-ci.

Amphidrite était le nom de la déesse de la mer avant d’être remplacé par Poséidon, nous tenons la la marque d’une évolution. le combat que tu mêmes est important ,mais c’est surtout contre la peur et l’ignorance source de soumission qu’il doit être mené et non contre l’espérance de croire ou d’avoir foi en quelque chose.

cordialement.


Voir ce commentaire dans son contexte