Commentaire de Barrous
sur Crise de l'euro : les premières conséquences internes et externes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Barrous Barrous 16 février 2010 01:40

@ JL


Exactement ! C’est bien une crise de chiffres, qui pourrait disparaître par un coup de baguette magique si on déchirait ces maudis contrats ! smiley
Comment un monde aussi prospère, plein de richesses, et technologiquement très avancé pourrait s’écrouler de lui même comme un poisson qui se noierait dans l’eau ? Car au final, quelle est la vraie richesse ? De quoi a besoin l’être humain ? De pas grand chose comme dirait Maslow : pipi, caca, dodo, zizi... smiley

Ne sommes-nous pas capables d’assurer celà ? Où est le problème ? Les richesses sont bien là ! Je pense que la seule situation qui pourrait aboutir à une vraie crise est l’insuffisance des ressources naturelles à l’échelle de la planète, ce qui n’est pas encore le cas...
(à l’échelle d’un pays, ce n’est pas grave car on pourra toujours échanger ses services contre des ressources naturelles)

Voir ce commentaire dans son contexte