Commentaire de nilasse
sur Crise de l'euro : les premières conséquences internes et externes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

globulos nilasse 16 février 2010 10:50

cette charge de la part de l’auteur contre l’euro et l’europe est proprement délirante. il n’en est pas a son coup d’essai. il alimente les peurs et les doutes par pur idéologie. ce qu’il n’explique jamais,c’est que si nous étions resté avec le franc,nous serions l’equivalent d’un pays de l’est,genre bulgarie ou roumanie. la marche logique de l’histoire est l’euro et l’europe. une france isolée serait encore plus vulnérable dans un monde ou les lignes des leaders ship sont en pleines mutations. les français sont déjà suffisamment flippés par un nombres incalculable de sujet,inutile de rajouter une peur sur une autre. il semble que ce soit un commerce très a la mode la peur.


Voir ce commentaire dans son contexte