Commentaire de xa
sur Crise de l'euro : les premières conséquences internes et externes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

xa 17 février 2010 10:11

« La suisse A poil ? »

Ca dépend de ce qu’on appelle à poil :
- excédent budgétaire de 2.7 milliards de CHF
- dette totale (confédération, cantons, communes) ramené de 227 milliards de CHF (44% du PIB) à moins de 205 milliards en 2009 (40% du PIB)
- un PIB qui devrait être aux alentours de -1%, lorsque tout le monde attendait -2.5%.
- une pression fiscale en diminution

La Suisse se paye le luxe d’arriver à diminuer ses dépenses sans foutre dehors ses fonctionnaires (mais en ne remplaçant pas tous les départs) et surtout en maintenant et même en développant les services publics.

Leur recette : améliorer la productivité de l’Etat. Par exemple, il y a une énorme informatisation des services, en cours actuellement, un partage d’information entre services pour limiter la paperasserie redondante, la numérisation à outrance des documents, ce qui permet de travailler sans se trimbaler des dossiers de 2/3 kg, un accès en ligne à une nombre de plus en plus importants de démarches, de renseignements, etc...

Mais il paraît que c’est impossible en France.


Voir ce commentaire dans son contexte