Commentaire de Lucilio
sur Du bon sauvage au bon révolutionnaire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Lucilio Lucilio 22 février 2010 17:30

minidou, où cherches-tu que Carlos Rangel propose aux Latino-américains d’oublier toute idée de justice ? Ce qu’il dit justement c’est que le problème des Latino-américains a été d’avoir voulu trouver cette justice dans des constructions philosophico-politiques pernicieuses et contre-productives, n’ayant comme seul avantage de leur pouvoir donner une bonne conscience à peu de frais.


Voir ce commentaire dans son contexte