Commentaire de José Lopez-Martinez
sur Vivre sans banque centrale - Quand le Panama donne l'exemple


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

José Lopez-Martinez José Lopez-Martinez 24 février 2010 08:44

@ sisyphe :

« ...la réalité, montre, surtout, que l’endettement des pays a été délibérément provoqué par les banques privées... »

Ben voyons, ce sont les banques privées qui ont forcé l’État grec à faire exploser les dépenses publiques, à engager près d’un actif grec sur trois dans les services publics ou para-publics, etc. Mais quel humour !

Sinon, il est faux de dire que la banque centrale grecque n’est pas intervenue : elle a été activement complice du gouvernement grec dans traficotage des comptes publics et la publication de faux chiffres. Et tu rêves en Technicolor et vistavision si tu crois que la banque centrale grecque n’a plus jamais fait tourner la planche à billet entre 1973 et l’entrée de la Grèce dans la zone euro.


Voir ce commentaire dans son contexte